Aujourd’hui, le storytelling ne cesse de faire parler de lui et s’impose comme une technique incontournable. Cependant comment l’utiliser afin d’optimiser un transfert de connaissances ?

Qu’est ce que le storytelling?

Le storytelling est littéralement le fait de raconter une histoire.

Une histoire est une façon de transmettre des informations et des idées,  de manière à ce qu’elle soit plus facilement mémorisables par les auditeurs. Une histoire racontée informe mais inspire également. Elle peut s’appuyer sur des souvenirs communs ou mettre en lumière des vérités morales ou factuelles, via le récit d’une expérience humaine.

Pourquoi faire le choix du storytelling ?

Une histoire est aussi un excellent moyen d’analyser des problèmes et d’imaginer des solutions. En stimulant les discussions, en reconnaissant les différents points de vue et en mettant en relief l’ambiguïté de toute décision, elle oblige l’esprit a faire preuve d’ouverture et naturellement fait du partage de connaissance un moyen d’aller de l’avant et de progresser.

Schéma strcture communication - storytelling -blog

Schéma sur la structure de la communication selon les travaux de Tudor

Cette méthode a pour avantage principal le fait de capter l’attention et de susciter l’émotion de manière plus originale et plus immersive pour la personne qui vous écoute.

La storytelling révèle les histoires cachées

Un aspect important d’une storytelling est que sa structure fait émerger les histoires cachées ou difficiles à révéler. (hidden stories)

D’une culture de la faute on peut alors passer à une culture de la solution où l’histoire devient un outil pour dire « ce qui s’est passé »,  et décrire les difficultés, les hésitations, les erreurs, en somme tous les chemins que chaque projet , chaque mission a dû suivre pour parvenir un résultat.

hidden stories- diagram

Comment s’organiser d’un point de vue méthodologique ?

Le storytelling appliqué au transfert de connaissances consiste à apprendre quelque chose grâce à une histoire personnelle. Il s’organise en 4 étapes :

  • Le narrateur expose le contexte.
  • Il apporte ensuite de la dramaturgie à l’histoire afin de captiver les auditeurs.
  • Arrive ensuite la réaction du narrateur et la manière dont il a réagi face au problème.
  • Enfin la dernière étape est un récapitulatif des points important à retenir.

Pour illustrer cette méthode, nous allons vous montrer un exemple que nous avons effectué pour l’UEFA dans le cadre de la réalisation de conférences dont les vidéos ont ensuite été mises en place sur la plateforme de transferts de connaissances UEFA PLAY.

Le storytelling était organisé autour d’intervenants qui avaient fait face à des problèmes spécifiques durant leurs carrières, et qui expliquaient comment ils avaient réussi à le résoudre.